Quelques chiffres sur la qualité de l'air intérieur que nous respirons

Publié le par clcv-loire-atlantique.over-blog.com

- Nous passons tous environ 85 % de notre temps dans des espaces clos ou semi-clos (maison, travail, école, loisirs, commerces, transports, …).

- Une personne sur 3 née après 1980 est allergique.

- Un logement sur 2 présente des problèmes d’humidité.

- Un logement sur 5 n’a aucun système de ventilation.

- Beaucoup des systèmes de ventilation installés présentent des débits d’air extrait inférieurs à la réglementation sur l’aération permanente.

 

Or, il existe des liens de causes à effets entre certaines pathologies (asthme, allergies respiratoires ou cutanées, migraines, trouble du sommeil ou de la digestion, toux, irritations, conjonctivites à répétition, ...) et nos habitudes de consommation, travaux d’isolation, mauvais réglage de la ventilation, manque d'aération des logements, présence d'humidité, … c'est pourquoi la qualité de l’air intérieur est une priorité de santé publique.

 

Les pollutions de l’air peuvent être d’origines naturelles, mais provenir aussi des composés chimiques issus des matériaux de construction, de l'ameublement et des produits que nous utilisons ou qui sont générés par nos activités (ménage, cuisine, décoration, bricolage, ..). Parmi ces polluants chimiques de l'air intérieur, on peut citer : le Formaldéhyde, l’Alpha-pinène, l’Hexanaldéhyde, le Limonène, …

 

Le Formaldéhyde, par exemple, se retrouve parmi les composés émis par les livres et magazines neufs et par les imprimantes. Grâce à ses propriétés biocides (fongicide, bactéricide et insecticide), ilest également utilisé dans des produits d'entretien, dans l'industrie alimentaire, dans l'industrie cosmétique et pharmaceutique. Le Formaldéhyde est aussi employé dans la fabrication de résines, de mousses synthétiques (polyuréthane), de matériaux d'isolation, de textile, de peintures, de vernis et de colles. Or, ces dernières sont couramment utilisées pour fabriquer des panneaux de bois agglomérés, MDF, contreplaqués, copeaux orientés, contrecollés, de laine de verre et de tapis.


Pour notre santé et celle des enfants, nous pouvons agir :

- en aérant quotidiennement les pièces de notre logement (même l'hiver !),

- en étant attentifs aux produits et matériaux que nous faisons entrer dans nos logements (lecture des étiquettes des produits que nous achetons, notamment l'étiquette indiquant leurs émissions de composés organiques volatils dans l’air intérieur)et choix de produits les plus respectueux de la santé et de l'environnement (produits avec l'écolabel européen ou NF Environnement),

- en recherchant et traitant les sources d'humidité,

- en ne fumant pas à l'intérieur,

- en entretenant régulièrement les systèmes de ventilation et en faisant contrôler nos appareils de chauffage par un professionnel, ...



Publié dans Air intérieur

Commenter cet article